Catégories
Uncategorized

locataire qui ne paie pas son loyer : que faire ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les locataires paient leur loyer en retard ou cessent complètement de le payer. En tant que propriétaire, il est important de savoir quoi faire dans cette situation. Avant de prendre des décisions irréfléchies, examinez vos options, surtout s’il existe un moyen de résoudre la situation sans prendre de mesures sérieuses, comme l’expulsion.

Être confronté à des locataires qui ne veulent pas payer leur loyer est une situation dans laquelle aucun propriétaire ne veut se retrouver. C’est probablement la partie la plus stressante du travail d’un propriétaire. Cependant, si vous prenez les bonnes mesures, cela ne doit pas se transformer en cauchemar. C’est pour cela que location-angers-appartement.fr vous propose son guide locataire qui ne paie pas son loyer : que faire ?

Parlez avec votre locataire

La première étape devrait toujours être d’avoir une conversation calme et rationnelle avec votre locataire. Rappelez-lui par écrit qu’il est en retard dans le paiement de son loyer et que des frais de retard lui seront facturés. Si cela s’est produit plus d’une fois, vous devez soit appeler votre locataire, soit lui parler en personne si vous le pouvez. Demandez simplement à votre locataire pourquoi il ne paie pas son loyer. Il est important d’être compréhensif avec vos locataires, mais vous devez aussi être ferme sur l’importance de payer le loyer à temps chaque mois.

Dans un scénario idéal, votre locataire vous donnera une raison légitime pour laquelle son loyer n’a pas été payé, comme la perte d’un emploi ou une maladie l’empêchant de travailler. Vous pouvez choisir de proposer un plan de paiement ou de négocier le loyer si vous le souhaitez, surtout s’il a été un bon locataire par ailleurs. Si vous ne parvenez pas à trouver une solution avec votre locataire après avoir réglé le problème, vous devrez peut-être prendre d’autres mesures.

Envoyer un avis de “paiement ou de départ

En France, on exige que les propriétaires envoient un avis de paiement ou de démission lorsqu’un locataire ne paie pas son loyer. Il s’agit d’une lettre formelle (ou d’un courriel) qui informe le locataire qu’il a oublié de payer son loyer et du nombre de jours dont il dispose pour le payer intégralement avant que son bail ne soit résilié et qu’il soit obligé de déménager. En général, le nombre de jours dont dispose le locataire pour payer le solde est relativement court, de trois à cinq jours. Vérifiez auprès de la législation en la matière pour savoir s’il existe une fourchette de dates à respecter pour le versement d’un salaire correct ou la remise d’un préavis de départ.

La plupart des locataires (s’ils le peuvent) paieront leur loyer en retard ou choisiront de quitter la propriété. Toutefois, il existe d’autres options à envisager si cela ne vous convient pas.

Envisagez d’échanger vos clés contre de l’argent liquide

Si votre locataire ne paie pas son loyer après que vous avez discuté de ses options avec lui, vous avez toujours une chance d’éviter la procédure d’expulsion. Il est temps de conclure un accord avec votre locataire. Si votre locataire ne paie pas de loyer en raison de problèmes financiers, il peut être motivé à quitter la propriété s’il est payé. Si vous vous demandez pourquoi vous devriez le payer si c’est lui qui vous doit de l’argent, la réponse est simple. L’expulsion du locataire les fera sortir de votre propriété, mais cela vous demandera du temps et de l’argent.

Traitez ce scénario comme un professionnel plutôt que de le prendre personnellement et pesez les coûts et les avantages. Si votre locataire quitte immédiatement les lieux en raison d’une situation de “cash for keys”, vous pouvez éviter la procédure d’expulsion stressante et vous concentrer sur la recherche d’un nouveau locataire pour louer votre propriété.

Engagez un gestionnaire immobilier ou un avocat

Si cette situation devient trop difficile à gérer pour vous, il est peut-être temps d’envisager d’engager un gestionnaire immobilier ou même un avocat. Le gestionnaire immobilier ou la société de gestion sera une tierce partie neutre qui aura mis en place des mesures efficaces pour gérer les situations désagréables comme celle-ci. Vous pouvez également engager un avocat pour fournir d’autres avis et lettres officielles au locataire, l’invitant à payer le loyer ou à faire face aux conséquences (être expulsé). Quoi qu’il en soit, un locataire qui cesse de payer son loyer vous met dans une situation stressante en tant que propriétaire, il peut donc être utile d’obtenir une aide pour gérer cette situation de manière professionnelle et efficace. Si votre location figure sur Apartments.com, vous pouvez demander à vos locataires de mettre en place des paiements automatiques par le biais des outils de location. Des rappels automatiques par courriel seront envoyés aux locataires chaque mois, avec des frais de retard déjà inclus si le loyer est en retard.

Dossier d’expulsion

La demande d’expulsion doit être votre dernière option. Si vous avez essayé tout le reste et que votre locataire refuse toujours de payer le loyer, il est temps de faire le grand saut et de demander l’expulsion. N’oubliez pas qu’en tant que propriétaire, il est illégal de mettre un locataire en lock-out ou de couper les services essentiels, mais vous pouvez déposer une demande d’expulsion et obtenir l’aide du tribunal et des autorités locales. Vous devrez probablement inclure l’avis de payer ou de quitter le logement que vous avez envoyé à votre locataire, ainsi que tout autre avis écrit informant votre locataire qu’il vous doit un loyer. Une fois que vous aurez payé les frais de justice, l’administrateur fixera la date de votre audience, qui se déroule généralement dans un délai de deux à six semaines. Vous pourriez être chargé de signifier l’assignation au locataire, mais souvent, les tribunaux le feront à votre place.

Les règles et réglementations relatives à l’expulsion d’un locataire varient en fonction de la situation, aussi assurez-vous de vous tenir informé ou de consulter un avocat spécialisé dans les expulsions pour vous guider dans la procédure. Présentez-vous au tribunal, expliquez votre cas et espérez obtenir un jugement contre votre locataire. Une fois que vous avez gagné, vous pouvez demander l’aide des forces de l’ordre pour faire expulser le locataire ou attendre qu’il quitte la propriété.

Si votre locataire cesse de payer son loyer, vous pouvez lui faire part de vos options et, avec un peu de chance, trouver une solution, lui envoyer une mise en demeure, lui proposer de le payer pour qu’il parte, consulter un gestionnaire immobilier ou un avocat, ou enfin, demander son expulsion. N’oubliez pas que les expulsions sont rapides et coûteuses, et qu’elles doivent donc être un ultime effort pour expulser le locataire de votre propriété, n’étant envisagées que si tout le reste échoue. Toute l’équipe de location-angers-appartement.fr reste à votre disposition dans l’espace commentaire du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *